La Ville Imaginaire

1/5

La Ville Imaginaire débute par une méditation autour d'une personne référente : "Qui est important pour vous ?... Ce peut-être quelqu'un que vous connaissez ou pas... une personne humaine ou animale... ou encore un lieu, un paysage..." L'artiste vous accompagne dans l'écriture d'un poème-hommage... puis dans la réalisation d'un bâtiment à l'image de cette personne... Ainsi, l'imaginaire s'envole et tricote, petit à petit et chacun dans sa bulle, les bâtiments forment un quartier... les quartiers forment une ville...

Bientôt, vous élisez la mairie de votre quartier... concevez les voiries et liaisons urbaines... vous organisant pour vivre ensemble !

Ensuite, la réalisation d'une création audio-visuelle donne voix et corps à votre ville, reliant vos imaginaires pour en garder un souvenir à partager... avec l'établissement, vos collègues, le quartier et le monde !...

création audio-visuelle réalisée à Nantes nord... février 2017

Carnets de voyage...

Février 2017 - Nantes nord

Dans le cadre d'une commande de la Ville de Nantes, pour le festival littéraire Passage de livre, Ana Igluka a proposé 5 séances de 2heures à la Médiathèque Luce Courville : auprès d'élèves de CM2, de personnes âgées, d'usagers d'un CATTP, de jeunes de l'Association Culturelle des Musulmans, de détenus du centre carcéral longues peines... sur le thème des parcours de vie et de l'identité...

Reprenant la Poétique de la Relation d’Édouard Glissant, Ana a travaillé sur la notion d'archipel, de quartier imaginaire, de bâtiment représentants des étapes de la vie ou des personnes référentes...

Le résultat : des cartes de villes imaginaires où chaque quartier révèle l'identité de son.sa créateur.trice, ou des personnes qui comptent pour lui.elle... Sillonnant la cartographie, les rues sont des textes poétiques, évoquant des parcours de vie.

22 mai 2018 - Tours 37

Pour répondre à l'appel d'un dispositif éducatif adapté pour des jeunes "décrocheurs" d'un lycée professionnel, Ana Igluka a invité des jeunes de quartiers sensibles ou en situation de migration, à réfléchir aux questions d'identité et de citoyenneté...

Se basant sur un texte de John Fante, comparant sa ville à une personne, les jeunes ont reliés leurs passions à la vie en société, et comment construire ensemble.

Le résultat : la cartographie d'un quartier, représentant nos valeurs, nos besoins et nos attentes...

Un instant de détente... pour apprendre la bienveillance... faire le plein d'encouragements... se préparer à l'avenir...

Livre d'or :

J'emporte ?...

"... de bons souvenirs... et l'envie de recommencer..."

"Moi... la décoration, le collage... et puis écrire !"

"J'aime bien le français, finalement...

j'ai envie de connaitre plus de mots encore !

"J'ai bien aimé parce que des fois c'était bizarre vos exercices (rires) !"

La Ville Imaginaire au Lycée Becquerel de Tours édition 2019

Ici le secret est bien gardé, l'intimité est préservée, le partage est volontaire... Pour construire ou réparer, se forger ou s'apprivoiser, pour se projeter à l'horizon du rêve.

Après la réalisation individuelle, chacun est invité à imaginer les trajectoires pour relier les quartiers - archipels les uns aux autres... Ainsi se dessine, concrètement, le sens du collectif. La question de la place de chacun dans la société se pose, en douceur...

Auto-formation (chacun se donne la forme qu'il souhaite), co-formation (ensemble nous relions nos archipels), ce spectacle participatif favorise la cohésion sociale et l'expression des identités individuelles dans le collectif.

"La Ville Imaginaire" peut servir de levier à une action intergénérationnelle ou interculturelle, peut permettre de valoriser la mémoire et l'identité d'un quartier...

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now