ResPublica

1/5

ResPublica cherche à approfondir les liens de l'individu à la société d'une part et au politique d'autre part. Interrogations, problématiques propres à la génération du "No future", réminiscence de la révolte de Mai68, hantent ce texte écrit en hommage-anniversaire 40 ans après. S'en tenant à son étymologie : la chose publique, ResPublica dresse le portrait d'une société déshumanisée où l'inutile, le non-performant n'ont aucune place, une société dans laquelle l'artiste reste indésirable et injustifié.

 

Le projet est l'adaptation pour une scène de théâtre et la diffusion radiophonique du texte d'Ana Igluka,
sorte de journal intime poético-politique.


Interrogations, problématiques propres à la génération du « No Future », réminiscence de la révolte de Mai 68, hantent ce texte écrit en hommage-anniversaire 40 ans après.
S'en tenant à son étymologie : la chose publique, ResPublica cherche à approfondir les liens de l'individu à la société d'une part et au politique d'autre part. Ana Igluka dresse ici le portrait d'une société déshumanisée où l'inutile, le non-performant n'ont aucune place, une société dans laquelle l'artiste reste indésirable et injustifié.

ResPublica, texte en prose est peuplé de témoignages du monde moderne, traduits sous forme de monologues théâtraux, jonché de descriptions du quotidien souvent adaptées en dialogues.
Deux lecteurs comédiens s'emparent du texte à bras le corps pour l'incarner (en monologues ou dialogues) sur le registre de la performance et faire vivre la dramaturgie du texte. Sur-jeu, déclamations, lectures, distanciation, humour, films, personnages clownesques surgissent au fil des mots.

Un peuple sonore fait de compositions musicales, de mélodies de guitares électriques se mélangeant au piano, de samples, de bruitages et d'effets habille le texte.

ResPublica est également un projet vidéo dans lequel l'image devient illustrative, narrative mais aussi onirique, c'est la clé qui ouvre la porte des songes : la vidéo éclaire, devient décor, engloutit les corps, révèle les secrets de l'Histoire. Des spots télévisuels ont été réalisés par Charlie Mars, des clips ont été assurés par Rémi Goulet et A-Li-Ce. L'image s'impose avec toute l'autorité que la société lui prête, pour édicter une vérité. Et le débat peut commencer...

ResPublica a été joué au festival Histoire d'Ondes, théâtre Athénor de St-Nazaire en mars 2009, au TNT de Nantes en mars 2010, avec Mehdi Lecourt et Ana Igluka à la lecture.

En mars 2011 le spectacle a été repris au Cabanier de Nantes avec Michel Valmer, Françoise Thyrion et Ana Igluka.

la mise en scène est toujours assurée par Annaïck Domergue (cie Rachel Mademoizelle)

la scénographie vidéo par A-Li-Ce.

la création sonore par Erwan Foucault.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now