L'aventure de la Relation vous intéresse ?  La concrétisation des Droits Culturels vous passionne ? Prenez contact avec nous !

Nos artistes et chargés de production peuvent intervenir lors de colloques pour exposer simplement les notions. De plus, nous disposons également de vidéos-témoignages de nos actions pour illustrer les propos théoriques.

Aussi chaque année Le Thermogène accueille des volontaires de Service Civique, renseignez-vous !

CHARTE

Association Le Thermogène

 

Le Thermogène affirme par la présente charte, son attachement à la Poé(li)tique de la Relation, diffusée par le poète Édouard Glissant et son souci de s'inscrire dans l'éthique de la Déclaration de Fribourg de 2007 sur les Droits Culturels. Dans cette lignée, nous promouvons : des spectacles éco-citoyens et des spectacles participatifs. Le spectacle est un excellent moyen de sensibilisation, à la fois convaincant et ludique, aux grandes questions sociales et écologiques. La pratique artistique est un facteur de valorisation des personnes, d'inclusion sociale, de reconstruction de l'estime de soi et de désir d'avenir.

 

Le Thermogène s'engage à œuvrer pour une Relation de proximité avec les spectateurs :

  • en s'appuyant pour l'écriture de ses spectacles, sur des thématiques proches du quotidien s'inscrivant dans un environnement social et naturel.

  • en produisant des co-créations artistiques ouvertes à tous, sans hiérarchie, en accompagnement.

 

Le Thermogène s'engage:

  • à encourager les personnes à la prise de parole et à la citoyenneté

  • à animer des groupes de personnes volontaires, informées des objectifs donnés

  • à respecter les droits à l'image et de propriété des productions

  • à instaurer une attitude bienveillante de tous et pour tous

  • à mettre de côté tout jugement esthétique sur ce qui est bon ou mauvais

  • à cultiver pour tous l'envie d'expérimenter et de chercher sans craindre le regard d'autrui

  • à s'ouvrir à la société et à cultiver l'épanouissement des individus

 

Le Thermogène s'engage:

  • à promouvoir l'égalité des droits entre Femmes et Hommes

  • à soutenir, par ses moyens, les initiatives contre les inégalités et les discriminations

 

Le Thermogène s'engage :

  • à développer la connaissance et reconnaissance de la contribution des écosystèmes à nos besoins les plus essentiels.

  • à éveiller l'intérêt pour les éco-systèmes les plus familiers : de villes et de campagnes.

  • à susciter l'envie d'agir au plus proche de soi avec des moyens simples.

 

Le Thermogène s'engage :

  • à promouvoir des prises de décisions éco-responsables par le biais de spectacles, chansons, poésies et contes valorisant et rendant ludiques des attitudes, des habitudes, des mœurs éco-responsables.

  • à développer une performance économique durable en équilibre avec l'environnement.

  • à développer autant que possible, les potentiels de l'économie de proximité en collaborant en priorité avec des acteurs locaux.

  • à maîtriser les ressources énergétiques : nous minimisons les impressions papiers puisque la majorité de la communication de nos évènements s'opère sur internet de façon numérique. L'impression de tracts, dépliants ou affiches est réalisée en priorité sur du papier recyclé ou via des cycles d'exploitation durable des forêts. Par ailleurs, nous cherchons à minimiser nos déplacements automobiles, à co-voiturer sur l'ensemble de nos besoins résidence et spectacles.

 

La Politique de la Relation est explicitée par Édouard Glissant sous la forme de poésie, d'épopées romanesques et de traités philosophiques. Ainsi, c'est le rôle du poète que de rêver la Relation. Édouard Glissant nous explique qu'il est préférable que les humains entrent volontairement en Relation. En effet, dans la mondialité assourdissante du Tout-Monde, les femmes et les hommes peuvent faire le choix d'aller de l'avant et de dessiner ensemble leur imaginaire commun. Là, le poète est utile, car visionnaire, solidaire et solitaire, il cherche les points d’accotement qui pourront nous unir. La Créolisation est alors volontaire, harmonieuse et désirée, rêvée par les poètes. Sans ce mouvement volontaire, positif et actif, la créolisation du monde se fait qu'on le veuille ou non, irrémédiablement. Si nos sociétés ne cherchent pas à rêver notre imaginaire commun, elles subiront la créolisation du monde, dans la globalisation, l'insoutenabilité, la souffrance, les heurts, l'intolérance, les murs sanglants, le Sel Noir...

 

1) La Relation de proximité avec les spectateurs s'instaure par des spectacles abordant des thématiques concernant tout à chacun, éveillant des notions citoyennes et éco-responsables. Il s'agit aussi de faire descendre l'artiste-créateur de son piédestal et de faire comprendre que l'inspiration n'est pas un don inné, mais un muscle à travailler.

2) La Relation de proximité avec les participants est indispensable aux co-créations artistiques dans lesquelles l'artiste-intervenant n'est pas un enseignant mais un accompagnateur attentif et bienveillant, quelque soient les formes et formats des projets, quelques soient les publics invités à participer. Par ailleurs, en tant qu'artistes questionneurs, le sujet de prédilection de nos investigations artistiques est de comprendre comment peut surgir l'étincelle poétique.

 

Les Droits Culturels entendent la Culture comme l'ensemble des valeurs, croyances, convictions, langues, savoirs, arts, traditions, institutions, modes de vie, par lequel un individu ou un groupe exprime son humanité. C'est donc le droit de vivre avec/de son identité culturelle, de la choisir, d'en changer au cours de son existence. Les Droits Culturels énoncent que toutes les cultures se valent, tant qu'elles respectent les libertés fondamentales (dont la liberté d'expression) et les droits universels des personnes humaines (dont les droits culturels et aussi l'égalité des sexes).

Parler de diversité culturelle plutôt que de Culture au singulier, ne pas imposer une culture sur les autres est un exercice sémantique périlleux dans un pays signataire des textes supra législatifs des Droits Culturels, mais dont l'ingénierie en est resté à une logique ascendante datant de la démocratisation culturelle.

 

L'écocitoyenneté, d'écologie et citoyenneté, est la conscience politique d'appartenir à un territoire (terre, continent, ou pays selon l'échelle) qui garantit son existence, ce qui implique pour lui des droits et des devoirs par rapport à l'environnement. Chaque écocitoyen a les moyens d’assurer un développement durable par ses actions quotidiennes ou d'en défendre l'idée auprès des autorités. C’est-à-dire un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre ceux des générations futures, qui préserve la vie humaine et les écosystèmes, car l'un et l'autre sont intimement liés.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now